Au TOP en 2017, au TOP pour 2018, agnès DUHAIL





Et l’introduction inimitable d’Arnaud DETHOREY

2 cm. C’est la différence de tour de cuisse entre Agnès et moi. Je la laisse se la raconter avec ses cuissots parce que ça lui fait plaisir mais je sais qu’au fond d’elle-même elle sait très bien qu’on sait tous les deux que c’est moi qui ai les plus grosses.

1. Le souvenir de course le plus marquant en 2017

4 comme le relais à 4 de la MaxiRace remporté par mes gars en mai dernier. C’était le regroupement TEAM. Au lancement, Adrien à l’attaque du Semnoz, il passe le relais à Matt, Jo enquillera derrière et c’est Arnaud qui terminera avec son Mont Veyrier. 4 visages heureux, nos clients heureux, nos marques partenaires présentes sur place heureuses. Je filme leur arrivée. A mes côtés Fred BOUSSEAU de Trail Endurance Mag : « tu peux être fière, Agnès, ça c’est une équipe! »… Des vainqueurs, tout de jaune vêtus, arborant un large sourire et représentant TEAM OUTDOOR sur la plus haute marche du podium. Le kiff!

2. Une anecdote sportive

400m…. c’est à seulement 400m de la ligne d’arrivée, lancée à plus 14 km/h depuis 5 kilomètres, que je rattrape Julie, alors en tête des 100 kilomètres de Savoie. Elle m’avait dépassée à très grande vitesse 10 kilomètres plus haut. Peu après que Michèle ne me dépasse. J’étais donc passée de la 1ère place à la 3ème en moins de 10 minutes et à 10 kilomètres de l’arrivée. Ne rien lâcher. Sous les encouragements de mon mari et accompagnateur vélo ce jour. Y croire toujours. 5 kilomètres. Je repasse 2 et on pousse les cuissots à fond malgré la fatigue. 400m. Je passe. Sprint final. 17 km/h et Victoire!

3. La pire expérience de course en 2017

40 minutes sans nouvelles de Nico… Toujours à la Maxirace, ne jamais voir arriver Nico au premier Ravitaillement où je devais lui faire l’assistance. La panique. Le voir avoir si mal ensuite. Pas simple de vivre cela impuissante.

4. Ce que tu te dis quand un moment de moins bien arrive en course

0 pensée. Je regarde uniquement les épaules du gars de devant. Ne pas se faire prendre de la distance. Poser le cerveau pour empêcher toute pensée négative de se déployer. Juste avancer et laisser passer le coup de mou.

5. Un objectif en 2018

10/150/30 comme sur le duathlon de Zoffingen. A quelque chose malheur est bon. Le pied de mon mari est pourri et on n’a donc pas couru en montagne pendant les vacances cette année. Qu’à cela ne tienne! On est remonté sur le spad! Et de fil en aiguille, je recommence à penser à la course qui me fait rêver depuis 10 ans : le duathlon de Zoffingen. Rendez-vous est pris pour septembre 2018 avec en prologue 10 kilomètres de course, enchaînés avec 150 kilomètres de vélo et pour conclure, 30 kilomètres de course. Pour que le rêve devienne enfin réalité.

6. Une photo et ce qu’elle représente

70 pitons comme les sorties spad dominicales avec Papa et Jo en vallée de Chevreuse



7. Et dans la lettre au Père Noël?

49 comme la pointure du nouveau pied que j’ai commandé pour mon mari. Cher Père Noël, sois gentil et redonne un pied tout neuf à mon mari. Qu’il retrouve le sourire en même temps que son pied. Et que je puisse à nouveau l’assister sur tout plein de belles courses. Qu’on puisse continuer à découvrir de belles régions via ses courses et qu’on puisse partager tout cela comme avant.

8. Un petit mot sur Lolo, invité TOP 2017

12 mois mais pas que. En effet, Lolo c’est notre invité TOP pendant les 12 mois de 2017. Mais pas que. Il fait parti à jamais de la grande famille du TOP. Il a enrichi cette famille de sa bonne humeur permanente, de sa volonté sans faille. De ses idées et de son soutien. Merci Lolo pour cette belle année passée avec nous. Et merci pour ton amitié.



Agnès